Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Hey! Elle m’a appelé Tonton

Posté par: Birame Ndiaye| Samedi 14 septembre, 2013 19:29  | Consulté 35503 fois  |  48 Réactions  |   

À l’arrêt de l’autobus, en partance pour la kermesse Cathédrale, une jeune femme m’apostrophe. Tonton, ça va? Catastrophe! Ma bulle de jouvence s’écroule, la joie enivrante du samedi soir décampe, l’horizon lointain de la solitude se rapproche. Qu’à cela ne tienne! C’est exactement à ce moment précis que nous perdons toute jeunesse, toute légèreté, toute fougue. Un déséquilibre, oui une sourde vibration me secoue et rebute ma désinvolture d’éternel garçonnet.

Tonton, cette formule de destruction massive secoue, émousse et brasse jusqu’à l’estime de soi. Ce n’est pas tant une frustration qu’une réalisation brusque et violente d’avoir épuisé plus qu’une cartouche, certainement la plus virulente. Mais, nous n’en sommes toujours pas à l’étape plate de l’acceptation. Juste des questionnements analogiques: quand mon père avait mon âge, je le voyais déjà comme presque fini. Mon oncle Joe, à l’âge que j’ai, était beaucoup plus sage et tempérant.

Les réponses d’abord trouvées sont évidemment les plus réconfortantes. Le monde a changé; le bien-être et l’espérance de vie font que même dans la quarantaine, la jeunesse persiste et signe. Malgré tout, la réalité nous rattrape par le moyen sophistiqué des responsabilités d’adulte. Disons adulte à la sénégalaise, autrement dit à la retraite. Entre temps, nous nous sommes tellement démultipliés qu’enfants, épouse, neveux et belle mère compliquent notre existence.

Fini les belles années quand nous pensions par nous et pour nous, excepté la considération pour la « disquette », fille du chef de quartier. Le regard complice presque révérencieux du beau-père et celui tordu des cadets nous poursuivent et nous hantent dorénavant. La tendresse intacte de maman est piège, l’autorité simulée de papa devient factice, au bord de ludique.

Tonton! Cette interpellation tortionnaire liquéfie toutes les illusions nées de la chaleur des convoitises radieuses et de la fougue juvénile. Cependant, les aspirations et envies ne sont pas encore assouvies. Pour autant, il n’est toujours pas question de les résilier. L’éprouvante conquête d’accomplissement personnel est-elle conciliable avec les responsabilités subitement encombrantes, jusque-là refoulées sinon minorées?

Jeune femme, chaste et cruelle, je ne suis pas votre oncle! Vous me dépouillez des œillères-armures pour m’indiquer la tortuosité du chemin déjà parcouru. Déesse immaculée, déesse immortelle, vous êtes venue troubler une cadence aventurière, une passion impudique et un sain appétit insatiable. Maintenant, la saisissante désillusion traumatise avant que cette lâche sérénité  du vaincu ne vienne soulager, en désespoir de cause.

Quand survient ce moment paradoxalement affligeant et vital, nous résistons par le sport ou par le relookage à la fatalité bien avant de capituler sous les ordres tyranniques du corps éprouvé et de l’âme désabusée. Rien de nouveau! Nos prédécesseurs, eux, feintaient l’estocade du démon de midi. Ils se faisaient enlever les indiscrets cheveux blancs dans l’intimité du foyer au mieux. Encore mieux, ils se réinventaient jouvence et vigueur nouvelles à travers une toute jeune et gracieuse muse, épouse légitime bien sûr.

Birame Waltako Ndiaye

 

 L'auteur  Birame Ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (48)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Jigen_xel En Septembre, 2013 (15:01 PM) 0 FansN°:1
article bien ecrit, rafraichissant et instructif. tt quinqua peut se reconnaitre dans ces ecrits. j'avoue m etre bien marre des le premier paragraphe, big up a l'auteur.
Jigen taat En Septembre, 2013 (18:04 PM)0 FansN°: 1044243
big up à l'auteur encore ! Il me rappelle "Tonton Pap n'diaye qui ne veut pas vieillir et qui se tue au sporrrrrrrttttttttt! ha ha ha ha
Jigen taat En Septembre, 2013 (18:06 PM)0 FansN°: 1044246
big up encore à l'auteur dont l'article me rappelle un certain Tonton Pape N'diaye! qui se tue au sport pour rester jeune alors qu'il a plus de 60 ans
@jigen taat En Septembre, 2013 (21:04 PM)0 FansN°: 1044447
ton pap ndiaye bénène affaire la c sur!!! lou mouy sport d dou ageume...
Wouuuy  En Septembre, 2013 (18:14 PM) 0 FansN°:2
senewebiens ayweu commenter leen... article bi déé dou niéékhoum niébe kou lire doff. une pensée limpide et bien présentée.
Prof anonyme En Septembre, 2013 (18:44 PM) 0 FansN°:3
Très bien écrit. Respect a l'auteur!!!!!
@jigen taat En Septembre, 2013 (21:03 PM) 0 FansN°:4
Jigen taat je sais bien de ki tu parle mdrrr ton pape ndiaye nak c un jeune dé dans la tête, il ne fait que parler nak ça atteste de sa jeunesse.... looooooollllll
Kims En Septembre, 2013 (04:49 AM)0 FansN°: 1045015
kokou khamna ko
Le Maninga, Paris. En Septembre, 2013 (22:36 PM) 0 FansN°:5
Véritable réflexion sur le Temps! Très belle plume, style excellent, fond instructif nous invitant à la réflexion sur une facette non moins majeure de l'angoisse existentielle, de l'humaine condition! Félicitations et bonne continuation!

Le Maninga, Paris.
Diakhé En Septembre, 2013 (08:34 AM)0 FansN°: 1045294
Excellent Article ! Je me rappelle la première fois que des petits garcons jouant au foot se sont exclamés : "stop,bayi len mere bi mou diall". Je me suis retournée pour voir s'il y avait une vieille maman derrière moi. Lorsque je me suis rendue compte que c'est de moi qu'ils parlaient, je me suis couchée toute la journée complètement démoralisée. Donc bienvenu au Club !
Cheikhmoussé En Septembre, 2013 (23:59 PM)0 FansN°: 1046084
''Pauvre'' Diakhé que faites-vous du proverbe disant que la vérité sortait de la bouche des enfants? Un soir devant chez moi, une jeune fille, avec des atours et de bons contours, est spontanément venue me faire un bisou pas mou me confondant certainement avec mon fils dont elle a murmuré langoureusement le prénom.Autant langoureux et spontané, j'ai sussuré:"c'est son papa"Confuse ou surprise, elle détala sans excuse
Maryem En Septembre, 2013 (04:20 AM)0 FansN°: 1046404
Loool walay tu m'as tuée de rire. Moi aussi c'est des sujets auxquels j'évite de penser sinon taf taf ça gâte tes journées.
BENENETONTON En Septembre, 2013 (22:52 PM) 0 FansN°:6
Cet article est un chef d'oeuvre, tant dans le style à la fois aérien et agréable que dans le réalisme froid de l'introspection et de l'analyse. A mon avis, ce sont là des raisons parmi d'autres qui font que des tontons comme moi y reconnaissent quelques traits de leur propre portrait.Merci et un grand bravo pour l'auteur.
Mr. A En Septembre, 2013 (03:03 AM) 0 FansN°:7
Hmmm, je trouve le contenu incomplet et un peu trop subjectif par moment. Pas d’antithèse. Pas de synthèse perspicace. J’aurais bien aimé lire aussi les joies d’être appelé « tonton »… « Hey, Tonton… » M’enfin ce n’est pas la fin du monde, ou une annonce d’une vieillesse prématurée ou encore une annonce solennelle comme quoi « je suis foutu, plus de charme, vieilli avant l’âge, j’appartiens au passé now…etc » point de négatif en tout cela. Il faut positiver quelque part. et débattre de cela. M’enfin la "parfaite" note de ce texte se trouve dans le style quelque peu délictuel de poésie hybride : existantialiste et absurde.
Mr. A En Septembre, 2013 (03:04 AM) 0 FansN°:8
Hmmm, je trouve le contenu incomplet et un peu trop subjectif par moment. Pas d’antithèse. Pas de synthèse perspicace. J’aurais bien aimé lire aussi les joies d’être appelé « tonton »… « Hey, Tonton… » M’enfin ce n’est pas la fin du monde, ou une annonce d’une vieillesse prématurée ou encore une annonce solennelle comme quoi « je suis foutu, plus de charme, vieilli avant l’âge, j’appartiens au passé now…etc » point de négatif en tout cela. Il faut positiver quelque part. et débattre de cela. M’enfin la "parfaite" note de ce texte se trouve dans le style quelque peu délictuel de poésie hybride : existantialiste et absurde.
Anonyme En Septembre, 2013 (03:14 AM)0 FansN°: 1044813
pfffffff.
Abu_Ass En Septembre, 2013 (06:36 AM) 0 FansN°:9
Article fluide, agréable à lire. Bravo
Prophilo En Septembre, 2013 (07:48 AM) 0 FansN°:10
J'espère que le prochain article portera sur celles qui s'offusquent, comme Tonton, quand on les appelle : Hey Mères
Anonyme En Septembre, 2013 (08:55 AM) 0 FansN°:11
ce texte d'une forme poétique est vraiment un réel reflet de faits actuels qui sont en déphasage avec la morale religieuse. si tout le monde pensait de la sorte,notre société souffrirait moins des maux dont elle est victime.bravo à l'auteur
Lol En Septembre, 2013 (09:05 AM) 0 FansN°:12
article succulent!à pleurer de vérité et de franchise.
Lol En Septembre, 2013 (09:06 AM) 0 FansN°:13
succulent article à pleurer de vérité et d'innocence
Anonyme En Septembre, 2013 (09:17 AM) 0 FansN°:14
Excellent! j'ai beaucoup rigolé, que de vérités!
Comme quoi toute chose a le revers de la médaille. On aime etre considéré, etre respecté mais parfois c'est le revers de la medaille.
Peleroidebox En Septembre, 2013 (17:13 PM) 0 FansN°:15
Birame c'est de moi que tu parles.félicitation!!!
je me vois dans ton texte.
007 En Septembre, 2013 (17:46 PM) 0 FansN°:16
Moi l'expression qui me dérange c'est "hé khalé bou goor bii" quand une femme m'interpelle avec cette expression vraiment toute ma journée est foutue.Pourtant quand je sors je m'habille bien pas de "pinw" ni de "dabala"........ mais vraiment ça m'énerve
Anonyme En Septembre, 2013 (20:18 PM)0 FansN°: 1045870
Mais cette expression n'est pas aussi infantilisante que tu le penses. Elle te place dans la vingtaine, voire le début de trentaine. A moins que tu aies plus de 40 ans, il n'y a pas de quoi s'offusquer.
007 En Septembre, 2013 (01:12 AM)0 FansN°: 1046171
j'ai la trentaine ,je ne porte jamais de tee-shirt et j'ai une barbe.De loin quand on m’aperçoit je suis loin d'un ado.Souvent ce terme est utilisé par les femmes.Mais maintenant je ne vais pas me laisser faire.Quand on va m'interpeler par "hé khalé bou goor bii" je vais répondre par"waaw guéél" si c'est une femme
Anonyme En Septembre, 2013 (21:20 PM) 0 FansN°:17
la vieillesse n existe pas .existe seulement depasse ton epoque
Diene En Septembre, 2013 (21:21 PM) 0 FansN°:18
la vieillesse n existe pas.existe seulement depasser ton epoque
Dites moi oui ou non si j'ai r En Septembre, 2013 (23:43 PM) 0 FansN°:19
je vais essayer de resumer de cet article sous deux angles et chacun en une phrase:

1ere phrase: apres avoir atteint un certain age il faut etre indemne de tous vis car la vie ta deja administrer un vaccin anti-debauche.

2eme phrase: lancien doit toujours agir avec auteur vis-à-vis de ladolescant et cette derniere avec prudence et mefiance vis-à-vise lui
Bib's En Septembre, 2013 (11:44 AM) 0 FansN°:20
Ceux qui pensent que la pratique du sport aide a rester jeune se trompent lourdement. La vieillesse est irreversible, c'est comme vouloir arreter la mer avec ses bras. La pratique reguliere du sport permet toutefois de vous premunir contre certains facteurs(exces de sucre ,de graisse de cholestorol) favorisant les maladies comme le diabete, l'hypertension arterielle .....
Anonyme En Septembre, 2013 (12:37 PM) 0 FansN°:21
Très rafraîchissant, enfin quelqu'un qui écrit bien et qu'on comprend. Tellement vrai ce que vous dites.
Zahragnon En Septembre, 2013 (13:11 PM) 0 FansN°:22
La terre tourne sur elle-même chaque 24h et fait le tour du soleil en 365 belles 24h. Nous ne faisons pas le poids hélas de tous ces mouvements. Chaque journée qui passe nous rappelle que nous ne sommes pas éternels!
AnonymeMouss En Septembre, 2013 (18:08 PM) 0 FansN°:23
Aujourd'hui c'est le premier jour de ce qui vous reste à vivre.....pensez y
Nice En Septembre, 2013 (19:03 PM) 0 FansN°:24
C beau  :)  ! Merci
Tita En Septembre, 2013 (22:48 PM) 0 FansN°:25
moi je vais mexprimer en wolof pour pouvoir bien partagè avec vous cmt jai vècu mon histoire,jai 35ans,pourtan je la porte bien,un jour une jeune femme est venu a ma place pour me vendre des bijoux ,je metais habillè jean com dab,sagnsè ,dèf sama touti makiyage,en me montrant les bijoux la fille me disait tata kholal bi rafèt na dè,rèk ma tite et je me suis dit,ki dofoul ,tata nak,tè moma sout eupeuma,mo gènèwat bènènèn modèl et èl ma dit mère bi mom dinala diapeu,et la cest comme dangama yane adouna bi,et jeme suis dit woyyy ray nama nak may bagn tata lègui yokounaci mère nak,dama dèsolè ba je nai pas regardè les autres articles,je lui ai dit bakhna ca suffit mane douma takeu yi dafa maguèè,c'ètait juste pur lui dire k je ne suis ni sa tata ni mère,bimou dèmè je me disait waw ki yabouma
Lucide En Septembre, 2013 (02:45 AM)0 FansN°: 1047683
LOL funny. J'espere que t'es pas la Tita (teint noir) que je connaissais et que j'ai perdu de vue et qui etait en France. Mais aussi il faut savoir que des fois aussi trop de maquillage vous donne plus d'annees que vous en avez.
Bijou-n En Septembre, 2013 (14:45 PM)0 FansN°: 1048401
@ Tita

Je connais bien ce que tu dis....
Il m'arrive souvent la même chose. J'ai également 35 ans et il m'arrive de croiser de jeunes hommes dans la circulation ou au marché qui m'appellent "Yaye booy" ou "mère".... Carrément quoi !
Et pourtant, je suis persuadée qu'ils en connaissent que moi.... Pour dire que parfois, on a juste envie de se flinguer quoi !
Anthropologue En Septembre, 2013 (03:58 AM) 0 FansN°:26
Je me disais encore une connerie dans seneweb mais je n'ai pas pu arrêter de lire l'article à cause du style, du fond et du niveau d'abstraction. Ce texte, les journalistes doivent bien le lire. Au Sénégal, personne n'écrit pire que la plupart des journalistes.
Idée générale du texte: bëy day andak morimi beyam, te mak ci xel la ak ci yaram ndax te katan defay jeex.
Anonyme En Septembre, 2013 (07:31 AM) 0 FansN°:27
Pour moi "tonton" ça passe, par contre le terme que je déteste vraiment c'est "père".
Merci "père", ndank "père", dieuleul bii "père". pfffff, ça tue.
Anonyme En Septembre, 2013 (17:26 PM) 0 FansN°:28
Moi ce qui m'arrive c'est carrément le contraire de ce que vs dites vs tous. J'ai 30 ans et j'ai l'air d'avoir 25 ans, ce qui m'énerve c qd des petits jeunots d'étudiants m'abordent pour dokhane, alors que mane je recherche leur tonton pour me marier. Ndeyssane, nieupeu meu tek khalei, té pourtant je m'habille classe, très belle, et on me le dit souvent, mais bref.....la vie est injuste!!!
Anonyme En Septembre, 2013 (18:02 PM)0 FansN°: 1048542
yow tamine 25 ans ak 35 kay ya pa trop de difference. ben generation la rek bo amone 40ans dieum kaw 25ans abordé la là ya probleme
Anonyme En Septembre, 2013 (23:04 PM) 0 FansN°:29
QUAND LE SÉNÉGAL ÉTAIT LE SÉNÉGAL, LES FEMMES APPELAIENT LEURS MARI «NIDIAYE»,C'EST À DIRE TONTON.
Trop bien En Septembre, 2013 (01:19 AM) 0 FansN°:30
bouffée d'oxygéne et d'excellence sur seneweb!!! youpi!!!
Al Amine En Septembre, 2013 (01:48 AM) 0 FansN°:31
Sublime!
La hasard  En Avril, 2014 (17:45 PM) 0 FansN°:32
quelle coincidence. je suis tombé sur cet article par hasard , et pourtant je lis souvent les contributions de l'auteur mais cet article m'avait échappé.

moi j'ai 35 ans , et il y' a juste quelques mois j'attendais un taxi collectif au crépuscule. Une belle étudiante s'est approché elle aussi pour entrer. Déjà en la voyant venir, je me suis dit: mais elle est très belle, sous entendue qu'elle peut m’intéresser si j'arrive à nouer un contact. Tout cela pensé , pas dit. Lorsque le taxi s'est arrêté, moi devant la porte, elle m'a dit: 'tonton est ce que tu pars' ? elle voulait que je rentre dans la voiture pour que elle aussi prenne sa place. Elle a dit cela avec une telle innocence, une telle naïveté. Et pour moi ce fut une bombe. mais elle m'a appelé tonton. putain! tonton , moi qui pense encore que j'ai 20 ans bien que j'ai des cheveux blancs depuis une dizaine d'année. putain! est ce que ce n'est pas le manque de lumière qui lui a fait croire que je suis un tonton . ce fut pour moi un véritable coup de massue. elle m'avait appelé TONTON. je suis tombé sur cet article et c'est comme une révélation. l'auteur a expliqué d'une manière si juste ce qu'on peut ressentir. vraiment bravo aux hommes et femmes qui maîtrisent le verbe, et qui cherchent à exprimer les sentiments humains, si complexes.
Anonyme En Novembre, 2014 (12:28 PM)0 FansN°: 1824943
C'est un délice ce texte; des tournures de phrase pleines d'humour qui nous projetent au devant de la scene, tantôt spectateur tantôt acteur; Merci pour ces instants magiques. Bonne continuation
Iznogoud En Juin, 2015 (11:38 AM) 0 FansN°:33
\"Birame m\'a tuer\".moi qui pensait détenir le secret! je me retrouve subitement dans son dernier paragraphe.\nj\'ai 61 berges, elle en a 32 nous sommes mariés depuis 9 ans 3 bouts de chou qui se comportent avec moi comme avec grand père!malgré le sport que j\'ai toujours pratiqué, qui me donne fière allure, un visage d\'ange imberbe,l\'abandon du costume classique au profit du slim fit,il m\'arrive souvent d\'entendre père,et même \" nooon pa bi bokou ci moo geuna gentle yénène pa wou kogne bi!consolation?Mais malgré fards et maquillages et autre trucs et astuces,l\'eternel lui, déprecie le corps un peu plus, chaque jour qui passe!\nBravo Birame!
Anonyme En Juillet, 2015 (17:59 PM) 0 FansN°:34
Le style lourd, pédant, décousu par endroits. Manque de rythme et de sens poétique.

Ajouter un commentaire

 
 
Birame Ndiaye
Blog crée le 05/03/2012 Visité 868725 fois 334 Articles 9881 Commentaires 48 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
Hey! Elle m’a appelé Tonton
Il était une fois un « kaw-kaw » à Dakar
Moubarack Lô! Expliquez-vous davantage
Aidez-nous, dites à Sidy Lamine Niasse de se calmer
« Musulmenteur »: entre culpabilité et délivrance