Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Idrissa Seck et Talla Sylla : une alliance facturée

Posté par: Birame Ndiaye| Jeudi 31 juillet, 2014 23:30  | Consulté 3860 fois  |  9 Réactions  |   

Talla Sylla, turbulent fils du Cayor, en devient étendard. Maire? Mais non! Héritier d’un combat, d’une conquête. Talla incompris, Talla Sylla esseulé, il doit justifier du sens de son combat solitaire aux allures résignées, mais ardentes. Il s’est adroitement entiché d’Idy. Seck, le vraisemblable dévot, qui séduit, et parfois terrifie de son habile connexion au moulage psychologique du sénégalais lambda.

Le risque est grand tant les retombées politiques finissent par convaincre de l’opportunité d’une prospère alliance. Idy cherche Talla, Sylla trouve en Seck le promoteur inéluctable de pays acquis à la satisfaction des rêves grandiloquents du développement humain. Ils ont en commun la capacité d’intelligence de concilier ambitions, échappatoires et convictions. Ils se distinguent dans leurs prédispositions à intégrer et à diffuser sans peur ni ambiguïté la réalité d’accomplissement des transformations envisagées. Talla n’a que faire des limites conjoncturelles et d’inventaire.      

Son aisance n’a de corolaire que l’exacte certitude d’avoir compris le manège des sorciers-tribuns. Sa fougue renseigne de son amour inconditionnel pour le Sénégal, femme fatale. Il se fait violence et mise sur les caprices, attentes et complexes  qui habitent l’objet de son désir. Son anticonformisme est fer de lance. Grand charmeur, il guette cette femme insaisissable tel un charmeur de serpent soucieux, tout de même, de l’équilibre entre les moyens et finalités de conquête du pouvoir, condition de notoriété politique souvent négligée.

Il a raison de croire que toute chose, pour être possédée, doit être ouverte et pénétrée. Il veut dépasser les communistes, idoles d’enfance. Il est convaincu d’avoir compris les tours de magie, assuré de convictions nourries depuis alors, orphelin, « fakhman » puis endoctriné socialiste scientifique. Il veut travestir la « realpolitik » pour en faire moteur de développement au goût des sénégalais, perdus, cyniques et désabusés dans leur sincère humanisme à voir poindre à l’horizon le surhomme.

Moi, Idrissa Seck, j’adopterais l’inébranlable Talla sans sa vaine passion guerrière à faire abstraction de sa fossé avec les exigences concrètes de persuasion de compétence et de maitrise. Moi, Talla Sylla, je persuaderais « Mara» à convaincre, hors de tout doute raisonnable, de sa capacité à répondre méthodiquement des exigences structurelles d’émancipation du sous-développement chronique et de l’échec de l’institutionnalisation. Moi, sénégalais tout court, j’exigerais une réorganisation des fonds politiques, sources de tous les errements invasifs. J'apprécierais tout engagement ferme à servir le Sénégal sans complaisance, ni aucune autre forme de faiblesse coupable.

Talla Sylla, joker de son État, s’affranchit du sortilège funeste du maître, Wade le vénéré ensorceleur sacralisé. Voilà que le génie du fils de Thiès s’accorde enfin à l’élasticité des critères de beauté plébiscité par la nymphe, Sénégal terre compliquée. Il en a arraché, il y goutte, lubrifié, immergé et consacré dans le pays dont tout est à faire, tel un enfant naturel à la conquête d’un trône en adjudication. Après tout, monsieur Sylla en a déjà payé le prix, Idy, mastodonte de son État, doit en recueillir le phénoménal sacrement.

Birame Waltako Ndiaye

waltacko@gmail.com
 L'auteur  Birame Ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Idrissa seck, Talla Sylla
Commentaires: (9)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Anonyme En Août, 2014 (22:50 PM) 0 FansN°:1
Excellent texte. Bravo.
Afro En Août, 2014 (04:04 AM) 0 FansN°:2
quand c'est gros gros français on comprend pas.
nous ici c'est français direct, simple: sujet verbe complément. Si maintenant c'est gros gros français seulement faut donner aux blancs.
Omar En Août, 2014 (07:04 AM) 0 FansN°:3
Une ommission dans les points communs entre idy et talla :tous les deux ont gonflé leur CV ...idy n'a pas de diplôme de Princeton et talla n'en a pas de Grenoble.... mégalomanie quand tu nous tiens !!!
Hutch En Août, 2014 (10:42 AM)0 FansN°: 1464801
c pas de la mégalomanie mais de la triche et des mensonges qui sont les forts de nos hommes politiques qui désorientent le peuple sénégalais et qui utilisent l'argument de la démocratie pour endeter le pays, pour demander de l'aide à tout bout de champs...Je pense qu'il faut exiger aux politiciens la production de certificat de bonne vie et mœurs pour se présenter
Coumba4 En Août, 2014 (11:31 AM) 0 FansN°:4
c est quoi diplome,capacite vaut mieux que diplome
Mario En Août, 2014 (12:16 PM) 0 FansN°:5
je ne comprend pas bien le sens de ce texte,est il trop beau? ce que je peux dire au moins,c'est que dans ce senegal,TALLA SYLLA a suffisemment démontré qui il était,et qu'aucun d'entre nous ne lui arrive à la cheville,je ne comprendrais pas que quelqu'un de serieux veuille le noircir, et comme je ne comprends rien du sens de votre texte, je ne sais dans quel camp vous situer
Mbokko En Août, 2014 (13:14 PM) 0 FansN°:6
Une analyse impartiale de haute facture. Merci Ndiaye
Atypico En Août, 2014 (23:08 PM) 0 FansN°:7
Sacré griots : ajouter Talla à Idy , ça vous met en transe, moi ça m'inquiète, car 2 crabes ensemble ont plus nuisibles que séparés, même si à la fin il cherchent toujours à se bouffer l'un et l'autre.
Hutch En Août, 2014 (10:36 AM) 0 FansN°:8
c le triomphe de l'anarchie et des magouilles le peuple sénégalais est rendu pauvre, analphabète et déboussolé par les hommes politiques- les milliards de idy walou...Talla qui n'a pas arrêter de faire cavalier seule depuis sa vie étudiante française...bref il faut de réels changements au sénégal

Ajouter un commentaire

 
 
Birame Ndiaye
Blog crée le 05/03/2012 Visité 853100 fois 322 Articles 9819 Commentaires 48 Abonnés

Posts recents
Macky et l’opposition : entre son Dieu et ses diablotins de militant
Pour la forme, Marine Le Pen est une amie
Une opposition distraite à l’assaut d’un pouvoir désorganisé
Khalifa Sall: un secouriste clandestin
Khalifa Sall: un secouriste clandestin
Commentaires recents
Les plus populaires
Hey! Elle m’a appelé Tonton
Il était une fois un « kaw-kaw » à Dakar
Moubarack Lô! Expliquez-vous davantage
Aidez-nous, dites à Sidy Lamine Niasse de se calmer
« Musulmenteur »: entre culpabilité et délivrance