Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Joseph Kony, c’est nous

Posté par: Birame Ndiaye| Vendredi 16 mars, 2012 00:53  | Consulté 7550 fois  |  4 Réactions  |   

 

Au nom du Seigneur, Joseph Kony se livre à des atrocités qu’il justifie par une quête de liberté pour le compte du peuple ougandais. Ponctués par des carnages inouïs, ses agissements nous donnent accès à une part de nous-mêmes. Pour refuser la théâtralité de l’horreur, les africains n’ont que le choix de dire oui à cette réalité géopolitique et s’y identifier. C’est la voie la moins tortueuse de la revanche sur eux-mêmes.

L’Afrique ne peut pas se passer de l’état des lieux. Les exactions de Kony ne sont pas des actes isolés. Les charniers ont révélé toute la barbarie des escadrons de la mort en Côte d’Ivoire. Les sacrifices perpétrés sur les albinos font légion en Afrique noire, sous le regard impuissant des pouvoirs publics. Les enfants sorciers, accusés d'être des suppôts de Satan, sont chassés de leur famille et violentés au Kinshasa.

L’expliquer ou s’en défendre par l’instrumentalisation des différences ethniques par les multinationales et autres forces obscures tapies dans l’ombre étouffe les initiatives. Sans l’interférence des accusations, nous éveillons l’élan d’action contre les soubresauts de l’institutionnalisation ratée. Il en est de même des préceptes religieux, jusque là, indigestes et sources de guerre fratricides. La simple caricature du dialogue interreligieux ne suffit pas au règlement des conflits qui opposent musulmans et chrétiens en terre africaine.

Les panafricanistes, déconnectés du tourbillon des ardeurs confessionnelles et ethniques, ne s’en tiennent qu’à l’idéal creux d’intégration. Les chantres de la négritude, enjoliveurs compulsifs, ne s’encombrent pas de perspectives d’avenirs. En lieu et place, les réactionnaires orgueilleux extirpent du passé occidental des arguments comparatifs d’inhumanité, en désespoir de cause.

Joseph Kony, figure de proue du déséquilibre sentimental noir et expression de l’infantilisme africain, témoigne de la bancalité des paradigmes sociaux et spirituels, au tribunal de l’histoire. D’intime conviction, l’humilité et la mesure nous préserveront des contraintes grégaires de subordination et apaiseront les tensions de conciliation du cœur et de l’esprit.

Birame Waltako Ndiaye

 L'auteur  Birame Ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (4)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Roots2012 En Mars, 2012 (13:59 PM) 0 FansN°:1
Vous etes en retard de 15 ans. Faudrait faire des recherches avant de publier. Cette histoire est tres vieille. Ce Koni, on n est meme pas sur ou il est. Regarder vos sources. Allez lire le dossier sur CNN de Christian Amampour. (google - Koni CNN )Cette histoire, bien vrai qu il y a une grande partie de verite a ete portee sur le net par un filmaker americain qui ne recherche rien d autre que sa publicite pour son film and pour de l argent venant des ONG, pour qu ils leur donnent de l argent pour aider les africains. Si on vous disait que moins de 50 % des donations arrive aux necessiteux. Tout est business. Faites attention s il vous plait!!!!
Anonyme En Août, 2013 (10:20 AM)0 FansN°: 1009576
le film sur KONI est une propagande occidentale de plus pour mieux recuprer les ressources africaines en afrique centrale .L'USAID est une NGO vitrine de la CIA qui est au coeur de ce film et de toutes les pseudo revolutions pro americaines et imperialistes dans le monde .
Omar En Mars, 2012 (19:47 PM) 0 FansN°:2
La reflexion de Birame est pertinente meme si j'aborde dans le sens de roots pour dire que Museveni est bien un plus grand criminel que Kony et j'en passe de Kagamé et Kabila. Il est aussi vrai que notre panafricanisme ne doit pas nous aveugler par rapport a certains faits qui sont cause de nos problémes et souvent endogéne: Gouvernance, Liberalisme/Corruption , sentiment d'infériorité/ingérence etc....

Kony est le plus petit probléme africain et pourquoi devrait t'il etre le centre de nos attentions parce que il y'a du petrole en Ituri et la frontiére RDC/Ouganda et que Total exploite déja la partie RDC et que les etats unis vont bientôt demarrer la leur en Ouganda ?
Pourquoi avoir utiliser Kony pour destabiliser la RDC ( USA ) et maintenant ca fait 4 mois que presque 150 Delta force Americains cherche Joseph Kony et le LRA sans le trouver ( soi disant ) et en plus de cela flanquer par prés de 1000 soldats ougandais.
Certaines théories aussi invraisemblable qu'elle puissent sembler sont vrais tel que Roots le cite plus haut et l'histoire nous en a deja reveler quelques unes.
Je retiens quand meme Birame que il faut que l'on soit la solution a nos problémes avant de s'attaquer au problémes que l'on ou imposent d'ou le mérite de ton texte qui devait nous guider vers une introspection sans nous juger aussi de maniére hative
ARONASARR En Avril, 2012 (18:45 PM) 0 FansN°:3
IL FAUT ARRETER DE D'ETRE L'ECHO DE CHAMBRE DES MEDIA AMERICAINS ET EUROPEENS QUI DESIGNENT LES AFRICAINS COME CRIMINELS QUI DOIVENT ETRE JUGES ALORS QUE LES CRIMES DE LEUR ARMEE EST PRESENTE COME UNE DES ACTES HEROIQUE.IF FAUT FORCER LES AMERICAINS ET LES EUROPENS A PARLER DE L'AFRIQUE PUISSANTE, ORGANIZEE, TRAVAILLANT AND SURTOUT DETERMINEE A L'EXCELLENT.NOUS AVONS D;AUTRES CHATS A FOUETER

Ajouter un commentaire

 
 
Birame Ndiaye
Blog crée le 05/03/2012 Visité 885657 fois 350 Articles 10056 Commentaires 48 Abonnés

Posts recents
Qu’est-ce que Hamidou Dia a dit qui ne soit pas vrai ?
Quand Oumar Youm manifeste sa peur, y a vraiment de quoi avoir peur pour le Sénégal
Abdoulaye Wade ne boycottera aucune élection
Le délit d’offense au chef de l’Etat, c’est du n’importe quoi
De ces législatives qui réhabilitent et qui imposent le statuquo
Commentaires recents
Les plus populaires
Hey! Elle m’a appelé Tonton
Il était une fois un « kaw-kaw » à Dakar
Moubarack Lô! Expliquez-vous davantage
Aidez-nous, dites à Sidy Lamine Niasse de se calmer
« Musulmenteur »: entre culpabilité et délivrance