Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Les immigrés : des parents pas comme les autres

Posté par: Birame Ndiaye| Vendredi 27 juin, 2014 18:12  | Consulté 6964 fois  |  19 Réactions  |   

Dans sa parentalité, l’immigré se heurte au contraste troublant entre le réflexe de reproduction de ses propres repères éthiques et la force omniprésente des besoins nouveaux. Tiens! Rien de plus flippant quand vient le temps d’encourager son enfant à se défendre en homme. L’argument de « madame pacifique », recueil contre l’intimidation, outil de promotion du compromis, de complaisance et de machin chouette surprend toujours. Sorti de la bouche de celui censé être dur comme un chasseur, courageux comme un féticheur, il annonce l’écart troublant entre la température du corps social nouveau et celle du sérum culturel déjà inoculé.

Chaque acte, chaque aspect, tout échange à portée éducationnelle exige de l’exilé une appréciation, un verdict et un renoncement capteur d’efforts et d’énergies, plus que de raison. Comment transmettre des valeurs importées et rembourrées à des enfants conçus, couverts et gonflés en terre d’accueil sans qu’ils ne se sentent, pour autant, malheureux et mal-aimés? Voilà le challenge de l’immigré, en pâture, vis-à vis de sa progéniture contingentée. Facile à dire! Déjà, les efforts d’initiation à l’humour, au compostage, au pelletage et à la tonte de gazon surclassent toutes ses réserves de patience et d’ardeur.

Dépourvu, il est enclin, en désespoir de cause, au quitte ou double : ça passe ou ça casse. Hélas, ça casse beaucoup plus souvent. Ça s’arrange quelques rares fois, comme par hasard. De l’autorité, assimilée en sourdine à un tyran, l’enfant devenu adolescent puis adulte ménage les susceptibilités tout en s’exécutant à l’opposé des célébrations et promesses bourdonnantes. Encore pire, c’est une rupture fracassante et crève-cœur qui s’opère avec un rejet étiqueté des valeurs tant fredonnées et promues. Les fils d’immigrés les plus attachés à la terre natale de leurs parents et à ses décrets l’ont découverte et aimée sans ordre manifeste ni ultimatum.

C’est d’autant plus difficile pour un expatrié d’éduquer qu’il faut d’abord découvrir, comprendre avant de trier, d’y revenir et de risquer. Pendant tout ce temps, des décisions s’imposent, et l’enfant, encore docile et contemplateur, requiert conseils et caution. Une éducation habituelle renvoie à une tentative simple du parent de se prolonger à travers son enfant avec des ajustements occasionnels. L’immigré, lui, alors qu’il doit exercer cette influence sur l’enfant, apprivoise en même temps l’espace brut et ses sommations accablantes, comme pour l’expérimenter sur celui-ci.

La perception de l’enfant sur l’autorité parentale en exercice fait toute la différence. Dans les pays d’origine, le parent, autrefois enfant, a toujours obéi ou contrevenu aux directives de conservation avec la conviction que celles-ci sont légitimes tout de même. L’adhésion quasi généralisée aux repères éthiques nous a permis, mômes tropicaux, de nous épanouir malgré l’ampleur des invites souvent rabat-joie. À l’inverse, pris de court par le craquellement culturel et la légèreté inaccoutumée, l’immigré est porté à exiger de son enfant qu’il se soumette sans appel à un mode d’emploi rarement validé par les moules sociaux existants.

Birame Waltako Ndiaye

waltacko@gmail.com
 L'auteur  Birame Ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (19)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Anonyme En Juin, 2014 (03:04 AM) 0 FansN°:1
Birame tu n'es pas simple dans le fond, ce qui rend ton texte un peu disperse et difficile a comprendre.
La suite et l'enchainement des paragraphes n'est pas logique.
Soit simple si tu veux que les gens lisent tout ton texte sans s'ennuyer.
Merci et bon courage.
Anonyme En Juin, 2014 (03:15 AM)0 FansN°: 1406128
Merci anonyme tu as tout dit
Alim En Juin, 2014 (03:29 AM) 0 FansN°:2
Si le texte n'est pas clair, je me demande ce qui peut l'être. Peut être bien Mamadou et bineta vont au marché. Arrêtez votre simplicité synonyme de médiocrité.
@Alim En Juin, 2014 (19:10 PM)0 FansN°: 1407613
On ne parle pas de clarete mais de simplicite dans le texte, on doit avoir plaisir a lire tout le texte et la comprehension en serait que plus facile.
Est ce que tu lis des livres toi !!!!
Je te conseille un Gerard de Villiers et tu verras comment la lecture peut etre agreable quand le texte est bien dit !!!
Ce n'est pas la premiere fois que je lis un texte de Mr Ndiaye sur seneweb, seulement cette fois-ci il n'a pas ete simple.
Je ne suis pas un critique literaire et je pretends pas en etre un mais la critique fait avancer les ecrits !!!
Anonyme En Juin, 2014 (08:29 AM) 0 FansN°:3
texte très hermétique pas du tout simple
alim un français de france et de Navarre serait plus simple que ca
Déth En Juin, 2014 (14:16 PM) 0 FansN°:4
En tout cas, pour moi il s'agit d'un très bon article comme on en voit rarement maintenant. Très bien écrit, profond et fluide. Bravo Mr Ndiaye.
Comme toujours, c'est un régal de vous lire
Dierry En Juin, 2014 (15:41 PM) 0 FansN°:5
Hey Birou boy bandit, tu écris très bien. Bravo! Mais méfie-toi des plus proches. Le mal vient toujours d'eux. Ton frère de HEP que tu vas certainement reconnaître.
Anonyme En Juin, 2014 (18:40 PM) 0 FansN°:6
prof de francais texte trop compliqué confus de grace parlez un francais simple limpide srtt pour nos eleves
Anonyme En Juin, 2014 (02:32 AM) 0 FansN°:7
anonyme a raison mr ndiaye.
 En Juin, 2014 (03:53 AM) 0 FansN°:8
Fous- nous la paix anonyme qui revient toujours pour déballez sa haine et sa sournoiserie. Dévoile-toi, marche tout droit et redresse-toi enfin.....
Birame Waltako Ndiaye En Juin, 2014 (07:13 AM) 0 FansN°:9
Merci pour les critiques négatives comme positives. Elles m'encouragent au mieux et me permettent de m'améliorer à tout le moins.
A.C.ND En Juin, 2014 (10:42 AM)0 FansN°: 1408722
Salut Jambaar . Mes encouragements et surtout bonne continuation. C 'est comme cela que tu pourras avancer dans la vie. Continues a positiver.
Anonyme En Juin, 2014 (07:39 AM) 0 FansN°:10
trop de bla bla pour rien dire. IL faut la simplicité et aller direct au but.
Anonyme En Juin, 2014 (13:03 PM) 0 FansN°:11
C'Est vrai , enfin il ne s'agit pas de méchanceté gratuite. C'est un texte très complexe sans clarté, faut utiliser un français simple clair et limpide. Les critiques sont bien fondées.
Makèda En Juin, 2014 (14:44 PM) 0 FansN°:12
monsieur ce que vous dites est vrai .je vis en europe mais je nose plus interdire a mes enfants les choses quon minterdisait quand jètais jeune comme poser les mains sur la tete appeler un serpent ou un singe par son nom la nuit parcequ ils me demandent toujours pourquoi et je ne trouve pas les rèponses .
ASAL En Juin, 2014 (16:15 PM) 0 FansN°:13
Pour se faire comprendre il faut être simple et aller droit au but. Je comprends bien son texte mais je sais que la majorité se pose la question de savoir ce que l'auteur veut dire ou communiquer. La prochaine fois il faut être clair et simple tu auras beaucoup plus de lecteurs.
Il est vrai que l'immigré est confronté ô plusieurs dillemes quand il s'agit de l'éducation de ses enfants. Faut-il les envoyer au paus d'origine ou les laisser grandir au pays d'accueil. On sait bien que les enfants nés à l'extérieur et qui y ont grandi dans la pluaprt des cas sont "perdus". Non seulement ils ne seront pas formés à l'école des valeurs de chez nous, ils ne connaitront pas la famille étendue mais ils manqueront de sentiments profonds pour la famille en commençant par leur papa et maman. Il faudra leur apprendre, si on est musulman, le Coran ce qui est difficile en Occident mais les valeurs de politèsse, de courtoisie, de pitié selon nos valeurs. etc etc..Toutefois nous avons aussi vu des enfants qui ont grandi chez nous avant de s'installer en occident qui dès leur arrivée changent et deveinnent de vrais moutons. Alors que faire? c'est un choix personnel, il faudra après vivre avec les conséquences, les résultats de ses choix.
Anonyme En Juin, 2014 (16:36 PM) 0 FansN°:14
Cet auteur écrit pour un public cible bien déterminé. Alors si vous ne comprenez pas ses écrits, de grâce abstenez-vous de le lire. Sénégal dou dèm, sokhor, fausseté et hypocrisie mo ko teyé..
Anonyme En Juin, 2014 (16:58 PM)0 FansN°: 1409237
Mésquin rék. Je suis presque sûr que c'est un ami ou un parent très proche qui profite de cette tribune lâchement pour le dénigrer. Li rék moy Djolof...
William Doudou Thiam En Novembre, 2014 (11:25 AM) 0 FansN°:15
Un texte tres clair surtout pour ceux que le sujet touché directement ( dont je fais partie)..c'est le but d'un blog toucher "sa communauté de pensée" et la le parie est gagné!

Ajouter un commentaire

 
 
Birame Ndiaye
Blog crée le 05/03/2012 Visité 907506 fois 367 Articles 10395 Commentaires 48 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
Hey! Elle m’a appelé Tonton
Il était une fois un « kaw-kaw » à Dakar
Moubarack Lô! Expliquez-vous davantage
Aidez-nous, dites à Sidy Lamine Niasse de se calmer
« Musulmenteur »: entre culpabilité et délivrance