Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Moustapha Diop, ministre de l’Industrie et de la Petite et Moyenne Industrie, a fait ses preuves, n’en déplaise aux comploteurs

Posté par: Birame Ndiaye| Lundi 30 octobre, 2017 18:10  | Consulté 151 fois  |  0 Réactions  |   

Les couteaux volent très bas sur l’échiquier politique sénégalais. Comment d’une séance qui s’est tenue à huis-clos et, où le ministre ne fait que lire le projet de budget et répondre très rapidement à des questions pour y apporter des précisions, aidé en cela et au besoin par ses conseillers techniques, il est permis d’en tirer de grave jugement de valeur. Il est dit que le ministre s’est perdu en conjecture. Complexe de subordination, quand tu nous tiens ! Moustapha Diop s’est distingué par un bon cursus scolaire et universitaire qui ne laisse aucun doute sur ses hautes compétences à remplir pleinement ses fonctions ministérielles.

Après des études primaires et secondaires à Louga où il a obtenu le bac scientifique au lycée Mame Malick Sall. Puis, il intègre la faculté des Sciences Economiques et de Gestion de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar en 2000. Après avoir obtenu un Deug 2 en Sciences Eco, il s’envole pour la France plus précisément à l’Université de Besançon où il a eu une licence en Sciences Eco suivie d’un Master 1 en Monnaie et Finance et un Master 2 en Finance et Banque. Il part ensuite à l’université de Grenoble où il décroche un Master en Gestion financière des collectivités locales. Il est resté en France où il a travaillé et effectué des stages dans différentes institutions financières. Ce n’est qu’en 2007 qu’il regagne le Sénégal. Il a travaillé d’abord comme analyste financier à la Caisse de Dépôt et  Consignation.

Faut-il en rire ou en pleurer ? C’est tomber très bas que d’épiloguer sur le ton, le choix des mots et de leur suite et de leur francité pour juger de la carrure des personnalités politiques. Quid de leur engagement et de leur capacité de management ? Il ne faut pas s’étonner que la politique soit assimilée à la tromperie dans notre pays, tellement les attentions et attentes portent sur des légèretés. Moustapha Diop répondra, à coup sûr, par des résultats tangibles au bénéfice des sénégalais. C’est certainement son éducation et son ancrage aux valeurs « traditionnelles » qui l’obligent à la bonne tenue et au retenu.

Faut-il en rire ou en pleurer ? Il suffit d’un tout petit article d’un tout petit scribe pour que beaucoup de sites d’information et les creusets de guerres larvées qui se font passer pour médias et mentors reproduisent, reformulent ou en rajoutent. Il est courant que cet outil, pompe aspirante de francs, se déploie, terrorisant ainsi les politiciens attentifs  naturellement à leur image. C’est loin d’être innocent, c’est un moyen privilégié, dans bien des cas, d’expertiser puis de tarifer la susceptibilité des hommes et des femmes politiques. Et, c’est bien dommage.

Badara Seck

 L'auteur  Birame Ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Moustapha Diop, Ministre
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Birame Ndiaye
Blog crée le 05/03/2012 Visité 908213 fois 367 Articles 10400 Commentaires 48 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
Hey! Elle m’a appelé Tonton
Il était une fois un « kaw-kaw » à Dakar
Moubarack Lô! Expliquez-vous davantage
Aidez-nous, dites à Sidy Lamine Niasse de se calmer
« Musulmenteur »: entre culpabilité et délivrance