Pourquoi l'Afrique est fâchée avec les juridictions internationales

  • Source: : APS | Le 20 avril, 2017 à 19:04:55 | Lu 2764 fois | 14 Commentaires
content_image

Mactar Kamara, chef du département de droit public à l'Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar

La "prétention'' des juridictions nationales occidentales à "s'arroger" une compétence universelle et "la focalisation" de la Cour pénale internationale (CPI) sur des affaires judiciaires africaines sont à l'origine du "malaise" existant entre l'Afrique et les juridictions internationales, a estimé, mercredi, à Dakar, le chef du département de droit public à l'Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar, Mactar Kamara.

M. Kamara intervenait à une conférence de l'Union des conseillers des Affaires étrangères du Sénégal, sur le thème : "L'Afrique et la justice pénale internationale".

"La compétence universelle ne pose aucun problème aux Africains lorsqu'elle conduit à châtier des citoyens subalternes inculpés par la justice de leur propre pays. Mais elle est jugée inacceptable par les dirigeants africains lorsque son exercice débute sur la mise en cause d'officiels africains devant des juridictions nationales occidentales", a-t-il expliqué.

Malick Kamara a évoqué le mandat d'arrêt international lancé par un juge d'instruction belge en 2000 à l'encontre du ministre des Affaires étrangères en exercice de la République démocratique du Congo.

La mesure prise par le magistrat belge concernant l'officiel congolais avait provoqué "un coup de froid" entre la Belgique et la RDC, a rappelé M. Kamara.

La mesure mettait en cause l'immunité de juridiction pénale et l'inviolabilité accordée à tous les ministres des Affaires étrangères en fonction.

La "focalisation de l'action judiciaire de la CPI" en Afrique est illustrée par le fait que "sur 10 enquêtes ouvertes par le bureau du procureur, 9 concernent le continent. Sur 11 procédures d'examen préliminaires, 4 concernent l'Afrique, et 20 mandats d'arrêt ont été émis contre des Africains", a signalé M. Kamara.

"Pour de nombreux intellectuels et dirigeants africains, la CPI n'est que le bras armé de l'impérialisme judiciaire occidental, par son action judiciaire répressive (…) centrée sur l'Afrique", a-t-il commenté.


Auteur: aps - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (6)


Anonyme En Avril, 2017 (20:08 PM) 0 FansN°: 1
de toute façon est fachée contre l'Occident ....sauf quand celui ci donne de l'argent !!

Ce minable devrait se demander pourquoi la majorité des prévenus devant la CPI sont des Africains .....faut-il lui rappeler les guerres civiles du Libéria , Sierra Leone , Darfour , RDC et tous ces Présidents qui assassinent en toute impunité (Sessou , Bagbo , , Kabila ....)
Reply_author En Avril, 2017 (22:11 PM) 0 FansN°: 1
que dis tu de l'irak et des armes de destructions massives,
de la libye, de la syrie. l'occident nous endette beaucoup plus qu'il
nous donne. va te renseigner negrophobe !
Anonyme En Avril, 2017 (20:33 PM) 0 FansN°: 2
A THIONCK ESSYL nous réclamons que le forage soit installé .
Reply_author En Avril, 2017 (21:17 PM) 0 FansN°: 1
mdr
Anonyme En Avril, 2017 (20:36 PM) 0 FansN°: 3
Pourquoi BUSH ,TONY BLAIR ne sont pas poursuivis par la soi dis-ante CPI .pour leurs tueries en IRAK
Reply_author En Avril, 2017 (21:17 PM) 0 FansN°: 1
on s'en fout ,on parle d'afrique
Reply_author En Avril, 2017 (10:34 AM) 0 FansN°: 2
ce n'est pas parce qu'ils ne sont pas poursuivis qu'on doit indemniser les sanguinaires de chez nous. la grande question est : est ce qu'ils sont vraiment coupables de ce qu on leur reproche? si oui, je m en fous pas mal si les autres ne sont pas arretes. ce sont des gens qui ont fait sa a leur propre peuple pour des raisons personnelles et politiques. a moins qu on soit victimes de ces bourreaux (directement ou indirectement), il est difficile de comprendre le besoin de justice qui anime les victimes. pour ceux ci l'important c'est que leurs bourreaux soient juges.
Anonyme En Avril, 2017 (21:45 PM) 0 FansN°: 4
so, les Macky cautionnent les traitres de juristes comme Sidiki Kaba, Tine et autres qui sont manipulés par les impérialistes. Disons-le net: l'Europe n'a jamais caché son intention de recoloniser l'Afrique et se sert de ses marionettes pour mettre en prison les patriotes qui entravent son agenda et a beaucoup progressé dans cette voie depuis, et la France se sert de la Belgique pour sauvegarder son pré-carré
Anonyme En Avril, 2017 (22:16 PM) 0 FansN°: 5
Seuls les pays ayant signé le traité de la CPI peut voir ses ressortissants inculpés ....les USA , Chine et Russie entre autre n'ont pas signé !.....et pour la guerre en Irak la CPI n'était pas en place ....
Ibf En Avril, 2017 (12:00 PM) 0 FansN°: 6
Depuis sa création, la CPI n’a poursuivi que des africains, tous les dossiers qu’elle a traité concernent le continent africain et on sait que l’Afrique a très largement soutenu sa création (le Sénégal est le premier pays à ratifier le statut de Rome). En effet, toutes les procédures en cours (au Soudan (Darfour), en Ouganda, en République démocratique du Congo (RDC), en République centrafricaine (RCA), au Kenya, en Libye, en Côte d’Ivoire et au Mali), concernent le continent africain. Alors que la Cour est censée être universelle, elle ne poursuit de fait que des africains. Alors qu’elle est censée être internationale, elle serait en réalité une « Cour pénale africaine ».

Il est vrai qu’en Afrique, (ailleurs aussi, du reste), les chefs d’Etats ne sont pas des modèles de vertu. Certains d’entre eux ont commis des crimes et causé du tort au continent. C’est indéniable. Sous leurs ordres, une partie de l’Afrique reste engluée dans la corruption, la mal-gouvernance, les conflits, la restriction des libertés dans certains cas à l’image des 22ans de pouvoir du Doctor Cheikh Professor Alhadjie Yahya Babili Mansa Nasirudeen Abdulaziz Jamus Junkung Jammeh. C’est injuste et indéfendable. Je ne le défends pas.

Néanmoins, même s’ils ont commis des atrocités, la CPI est carrément mise pour les Africains car n’étant pas seuls à en commettre.

Pourquoi les trois des cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Etats-Unis, Russie, Chine) ne sont pas parties au Statut de Rome ? Ont-ils peurs de perdre un iota de souveraineté en se liant au Statut ? Autant de questions !!!



Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com