Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Pourtant, Karim Wade n'y est pour rien, nous sommes le mal

Posté par: Birame Ndiaye| Dimanche 22 mars, 2015 01:03  | Consulté 7085 fois  |  8 Réactions  |   

Le cours des évènements sur l’affaire dite des biens supposés mal acquis a fini par mobiliser toute l’attention sur le fils d’Abdoulaye Wade. Faut-il rappeler que la motivation initiale découlait d’une forte aspiration à une bonne gouvernance, rupture souhaitée et promue au laxisme connu dans la gestion des deniers publics? Maintenant que nous voilà engagés dans des poursuites, à bout de souffle sur la ligne d’arrivée, nous voilà perdus dans une confusion, suspendus entre nos promesses d’appui aux efforts de transparence et nos constats refoulés des partis pris. Difficile de distinguer, à présent, la portée des poursuites sur les institutions de la traque des monarques déchus.

Le témoin de notre désarroi est palpable. Il s’agit de l’indifférence sur la culpabilité du mis en cause. Karim Wade n’intéresse l’opinion qu’à travers les conséquences sur le climat social du jugement qui lui sera opposé. Lorsqu’elle ne soulage pas de dommage subi, ne répare pas de préjudice subi, la décision de justice se vide de sa vocation de rétablissement des équilibres sociaux. Dorénavant, nous attendons, de la Cour de répression de l’enrichissement illicite(CREI), achèvement puis dépassement que droiture et délivrance dans la marche de ce pays, le Sénégal.

Nous en voulons encore à père Laye d’avoir trahi nos espoirs de « sopi » et des lendemains prometteurs, rossignols qui chantonnent l’hymne africaine des jeunesses sacrifiées. Pour autant, nous éprouvons encore, tout épris de justice, cette réticence devant la manipulation, devant l’iniquité. Les zones d’ombre assombrissent toujours des horizons convoités, ceux longtemps espérés de l’égalité devant la loi. Awa « coudou » n’est-elle pas sélectionnée, nettoyée puis ménagée?

Nous préférons une solution politique et administrative à la judiciarisation des solutions. Aux gouvernants, nous les attendons sur les défis pressants d’organisation sociale, loin des clameurs populaires enviables de virginité et d’innocence. Faut-il vous asséner que Karim ibn Abdoulaye est le dernier de nos préoccupations pour vous rediriger vers l’ambitieux projet de société. Nous en voulons pour notre argent, pour la conquête de notre dignité d’humain, bafouée dans le sillage de Barcelone ou « Barsakh », pour le retour au bercail espéré mais inquiétant?

Nous nous voulons équidistants des manipulations de père Wade, des fumisteries du maquis acquis à la capacité des aptitudes et des parodies de justice. Nous ne ressentons que meurtrissure de ce malaise d’oiseau dans le feuillage, bruissant de plaintes et de cris, passionnés d’envol vers l’abri, décollé des soubresauts politiciens. La solution à nos problèmes de mal gouvernance est politique, elle requiert des mesures permanentes, le seul arrêt procédural ne suffit pas à redresser les habitudes arrangeantes. Karim Wade ne peut servir de moyen à la volonté manifeste depuis fort longtemps de renouveau démocratique, il est trop petit pour contenir l’immense prévision de gestion sobre et améliorée des richesses nationales. Il est insignifiant devant nos revendications et inspirations motivantes de prise en charge de la soif de progrès et d’émancipation.

C’est triste que, de la CREI, nous n’attendons maintenant que victoire ou défaite de clans et de partisans, accapareurs du destin collectif. Nous ne nous retrouvons pas dans les espiègles échanges de traitres des objectifs de renaissance, des cibles de prospérité, des rêves d’équité et d’égalité. Nous en voulions à Karim Wade pour ses représentations diverses du sénégalais lambda, favorisé d’hérédité et de connivence. Aujourd’hui, en désespoir de cause, nous lui témoignons curieusement notre sympathie de sénégalais, sensible à l’injustice et à l’inefficacité des intrigues perpétrées sur quidam aux fins des règlements de compte.

Il n’est jamais trop tard pour battre sa coulpe, vaincre et convaincre de bonne foi. Karim n’est pas notre ennemi, il traduit fâcheusement notre tendance à abuser de nos pairs. Sidy Lamine Niass est périmé de duperies, Kara Mbacké est passé date depuis les récents dépouillements, nous cherchons à recouvrer notre plénitude. Qu’attendons-nous pour être heureux?

Birame Waltako Ndiaye

waltacko@gmail.com

 L'auteur  Birame Ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (8)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Atypico En Mars, 2015 (17:41 PM) 0 FansN°:1
Au lieu de se battre la coulpe et de dire "nous" admettons que le jeu auquel ce "nous" était convié, était faussé dès le départ puisque une partie du même clan de voleurs de retour au pouvoir mettait en accusation dans une procédure inique un autre partie de clan de voleurs et faisait du prince déchu un bouc émissaire livré en pâture aux populations pour masquer le fat que de véritable Rupture d'avec le régime précédent , il n'y aurat pas !
Anonyme En Mars, 2015 (02:17 AM) 0 FansN°:2
SEYDINA CISSE GRAND MARABOUT TRADI PRATICIEN
PEUT GUERIR DES MALADIES COMME % HEMOROIDES NDOXOU SITI INPUISSANCE SEXUEL DIABETTE TANSION SOPISS FIBOROM ET CHASSE SATAN DES CORPS OUVERTURE SUR TOUT TRAVAIL ET BAYREE LISTXARR DONNE AUSSI DES BAGUE ect...TELEPHUNE/00221773066182 776893398 763068142 skype seydinacisse51
Kasse En Mars, 2015 (21:54 PM) 0 FansN°:3
QUELQU'UN POURRA T IL ME RENSEIGNER AU CAS OU LE PATRIMOINE DÉPOSÉ DÉPASSE LARGEMENT SES REVENUS , L'OFNAC VA T ELLE LE LÉGALISER OU VA SAISIR LA CREI.
Anonyme En Mars, 2015 (17:53 PM) 0 FansN°:4
Interessante reflection et bon article.
MNG En Mars, 2015 (10:15 AM)0 FansN°: 2344990
bien dit
Anonyme En Mars, 2015 (10:02 AM) 0 FansN°:5
bien dit
Anonyme En Mars, 2015 (16:15 PM) 0 FansN°:6
Très bon article. C'est une bagarre entre voleurs qui pillent le pays.
Toutefois mon impression est que Karim est le meilleur des voleurs. Il a laissé des réalisations (infrastructures, sociétés AHS SHS). Les autres ont planqué l'argent quelque part et font le mort.
Anonyme En Avril, 2015 (15:57 PM) 0 FansN°:7
la vérité fait mal

Ajouter un commentaire

 
 
Birame Ndiaye
Blog crée le 05/03/2012 Visité 885189 fois 349 Articles 10052 Commentaires 48 Abonnés

Posts recents
Quand Oumar Youm manifeste sa peur, y a vraiment de quoi avoir peur pour le Sénégal
Abdoulaye Wade ne boycottera aucune élection
Le délit d’offense au chef de l’Etat, c’est du n’importe quoi
De ces législatives qui réhabilitent et qui imposent le statuquo
Macky Sall, les cartes d’électeur et ses sages protecteurs
Commentaires recents
Les plus populaires
Hey! Elle m’a appelé Tonton
Il était une fois un « kaw-kaw » à Dakar
Moubarack Lô! Expliquez-vous davantage
Aidez-nous, dites à Sidy Lamine Niasse de se calmer
« Musulmenteur »: entre culpabilité et délivrance